Comment attirer les milléniaux en entreprise et les retenir

millenials_kharakter.jpeg

N’ayant pas la réputation des employés les plus fidèles, les milléniaux prennent d’assaut le marché du travail. Selon Manpower, les milléniaux travaillent plus d’heures par semaine que ce qu’ils devraient, contrairement à la croyance populaire d’une génération paresseuse. Leur étude sur les milléniaux démontre que  73 % des répondants à l’étude disent travailler plus de 40 heures par semaine et un quart de ce nombre dit travailler plus de 50 heures. Voici quelques conseils pour retenir ces précieux employés!

Olivier Schmouker de Les Affaires nous parle de six changements intéressants à opérer au niveau du vocabulaire employé au sein de votre entreprise :

1. Passer de «ma paie» à «mon oeuvre»
2. Passer de «mon fun» à «mon épanouissement»
3. Passer de «mon boss» à «mon coach»
4. Passer de «mon évaluation de performance annuelle» à «mon feedback constant»
5. Passer de «mes lacunes» à «mes talents»
6. Passer de «ma job» à «ma vie»

Génération Y versus les Baby Boomers

Les travailleurs d’aujourd’hui sont très différents de la génération de leurs parents. Très à l’aise au niveau technologique et portés sur le travail d’équipe, les milléniaux préfèrent des structures organisationnelles horizontales afin de développer une certaine autonomie au sein de leur fonction et refusent de mesurer leur productivité en nombre d’heures passées au bureau. Bref, tel que vu dans notre article précédent L'importance de combler l'écart entre les milléniaux et les Baby Boomers au travail, ces deux générations gagnent à travailler ensemble!

Assoiffés de défis et aspirent à toujours mieux

Tous travaillent pour gagner un salaire, mais personne ne souhaite que sa vie professionnelle se résume à cela, et les milléniaux encore moins. Ils ont besoin d’être mis au défi constamment afin de grandir et d’évoluer au travail. Le fait de voir la finalité dans leur travail les motiveront a continuer et performer, et ce peu importe le nombre d’heures qu’ils vont devoir mettre si le projet les intéresse. L’approche ‘’projet’’ est préférable que d’utiliser une approche ‘’tâches’’.

Millenials_kharakter_coaching.jpg

Contrairement aux stéréotypes négatifs véhiculés sur eux, les milléniaux sont très soucieux de leur performance. En effet, les retours fréquents sur la performance arrivent au sommet des vecteurs de motivation de ce groupe, conclut Jay Gilbert, MBA et v.-p. stratégie et opérations chez OrthoEvidence inc. Ses recherches révèlent aussi que la mauvaise réputation d’un employeur est le facteur le plus susceptible de faire fuir les milléniaux.

Les temps changent, et il en va de même pour les façons de faire dans tous les domaines. S’adapter aux milléniaux, c’est se tourner vers l’avenir et la valorisation du travail.

 

La croissance personnelle avant celle de l’entreprise, mais la performance avant tout!

Coporate_millenials_kharakter.jpg

De nos jours, peu de travailleurs demeurent pour la même entreprise pour de longues durées. Les milléniaux ont poussé cette tendance à l’extrême avec une moyenne de deux ans chez le même employeur tel que vu dans un de nos articles précédents intitulé 5 façons d’adapter votre milieu de travail aux milléniaux.

Les gens de la génération Y ont besoin d’évoluer tant sur le plan professionnel que personnel, et si leur employeur actuel ne leur permet pas de le faire, ils passeront au suivant sans remords.

Contrairement aux stéréotypes négatifs véhiculés sur eux, les milléniaux sont très soucieux de leur performance au travail. Les temps changent, et il en va de soi pour les façons de faire dans tous les domaines. S’adapter aux milléniaux, c’est se tourner vers l’avenir et la valorisation du travail, de la performance et des accomplissements autant personnels que professionnels.

 

À la recherche des meneurs et non de dictateurs

Une revue des performances sur une base régulière et un suivi d’objectifs aide énormément à garder les milléniaux engagés au travail et ainsi les retenir dans leurs fonctions. Ils veulent un patron inspirant et accessible, qui mène par l’exemple et pousse continuellement ses employés à se dépasser. Un patron qui montrera le droit chemin, mais qui ne fera pas que dicter le déroulement.






KHARAKTER (5).jpg